Vous en conviendrez certainement. Les jeunes de l’École de Vélo du CSM Clamart ne le méritent pas ! Ils ne méritent absolument pas que leurs performances passent inaperçues. Si tous les grands noms de la presse écrite cycliste sont restés muets sur les résultats de ce 23 janvier 2016, opposons-nous à ce parti pris journalistique et retournons sur le lieu de leurs exploits !

 

L’organisation clamartoise de cette première manche du Trophée Départemental a tout prévu. Pléonasme s’il en est ! Un plafond bas et gris adapté à ce type d’épreuve, une température à mettre un cycliste dehors, de la boue en quantité raisonnable et un parcours technique, adapté à chaque catégorie, s’achevant pour les plus grands par le désormais très célèbre « escargot de Clamart » que toute la Bourgogne nous envie !

 

On constate une grande similitude entre les quatre courses de l’École de Vélo. Chacune des épreuves voit la victoire en solitaire d’un échappé et d’âpres luttes à l’arrière.

 

Des Prélicenciés aux Benjamins, quelques tours de roues suffisent à Justine Mesnard, son frère Augustin, Jules Simon et Benjamin Rousseau, pour prendre la course à leur compte. Très rapidement, ils ne sont plus pour leurs adversaires qu’un lointain souvenir. La victoire ne tarde pas à se dessiner et c’est dans un fauteuil que chacun franchit la ligne.

 

C’est à l’arrière que les courses gardent leur intérêt car la bataille fait rage. Les jeunes clamartois se montrent déterminés quelle que soit leur position dans la course.

Théophile Mesnard, chez les Prélicenciés, s’adjuge une belle sixième place, gagnée de haute lutte malgré une boue qui aurait pu lui être fatale.

 

Chez les Poussins, Lola montre une très belle détermination alliée à une belle technique. Dès l’entame de course, sa seconde place est constamment menacée par ses poursuivants. Troisième, lors du dernier tour, elle ne pourra finalement résister à la pression. Victime d’une chute, elle termine, déçue, à la quatrième place mais première féminine du classement départemental.

 

Chez les Pupilles, Damien Bellardant se place très tôt à la seconde place. Mathis Duseaux est quatrième, place qu’il conserve jusqu’à la fin. Devant lui, la lutte est acharnée pour la seconde place. Soutenu par le clan familial qui court à ses côtés, Damien conforte peu à peu sa deuxième place. Mais dans le dernier tour, l’attraction terrestre, renforcée par un sol glissant, a raison de lui. Il doit se contenter de la troisième place, déçu et très éprouvé par une course dont il peut pourtant être fier.

 

Chez les Benjamins, c’est entre Clamartois que la lutte est intense. Au fil de la course, le classement évolue. La tension monte. L’ultime tour est le théâtre d’une lutte fratricide. Tanguy Morvan, Paul Jarjayes, Nicolas Leluc sont dans un mouchoir de poche. Nicolas Leluc prend un léger avantage. Il reste malgré tout, jusqu’à la fin, menacé par Paul Jarjayes. Victime d’un problème technique, celui-ci ne renonce pas. Sa détermination est impressionnante. C’est en courant et poussant son vélo qu’il franchit les derniers dévers, l’escargot et la ligne droite finale. Il finit au sprint contre Tanguy. Nicolas, Paul et Tanguy terminent 13e, 14e et 15e.

 

Signalons enfin, le bon comportement d’ensemble et les progrès constatés chez nos jeunes. Lou Anne Benetreau s’octroie par exemple une première place provisoire à l’issue de cette manche. Tous ne peuvent malheureusement être cités mais ces quelques lignes les saluent également. Mention spéciale à Annabelle Sempastous qui malgré une grosse défaillance physique et morale lors de sa course, a su trouver les ressources qui lui ont permis de remonter sur son vélo et d’emmener les couleurs de Clamart jusqu’à l’arrivée. Bravo à elle !

 

En présence du Président André Chilprètre, le CSM Clamart décroche un beau prix d’équipe. Joli cadeau en ce 23 janvier ! Le classement de ses coureurs au terme de cette première des trois manches du Trophée Départemental permet surtout au club d’envisager le meilleur pour la suite de la compétition. Gageons, une fois encore, que nos jeunes coureurs auront à cœur de montrer combien leur détermination et leur volonté sont grandes.

 

Marc L.

 

Merci à Audrey et Sébastien Rousseau, Stéphane Riobé et Yann Benetreau pour les photos

 



Réagir

CAPTCHA